Le Blog d'abao

La Fondation Maeght fête ses 60 ans : Une extension "invisible" et une exposition Matisse-Bonnard pour célébrer l'art.

À Saint-Paul-de-Vence, la Fondation Maeght célèbre son 60e anniversaire avec une exposition exceptionnelle réunissant Matisse et Bonnard, tout en dévoilant une extension remarquable qui accueille désormais sa collection permanente. Cette célébration, loin de s’inscrire dans la nostalgie ou la transformation radicale, reste fidèle à l’esprit initié en 1964 par Marguerite et Aimé Maeght.

L'extension, discrètement intégrée aux bâtiments d'origine, reflète la vision respectueuse de l'architecte Silvio d'Ascia. Son approche s’éloigne des tendances architecturales imposantes pour privilégier une intervention « invisible ». Ainsi, aucune altération visuelle ne trahit les travaux réalisés : « C’est le plus beau compliment qu’on puisse nous faire » sourit d’Ascia. L’extension s’inscrit en effet en parfaite harmonie avec la structure initiale conçue par Josep Lluis Sert, un édifice moderniste niché dans un parc offrant des panoramas spectaculaires sur la Côte d’Azur.

L’extension de 850 m² était nécessaire pour exposer une partie significative des 13 000 œuvres de la collection permanente de la Fondation. Grâce à des travaux souterrains, quatre nouvelles salles ont vu le jour sous les bâtiments existants, augmentant de 65 % la surface d’exposition. Ces espaces souterrains constituent un chef-d’œuvre d’ingénierie « silencieuse » : « Dès le départ, je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose sans que cela se voie et sans que cela vienne perturber l’équilibre existant », explique d’Ascia.

L’une des premières salles expose désormais les publications de Maeght éditeur, permettant aux visiteurs de découvrir les éditions originales de volumes illustrés par des artistes tels que Miro, Braque et Matisse, grâce à des écrans tactiles interactifs. En poursuivant la visite, on découvre une grande salle où des œuvres imposantes de Soulages, Joan Mitchell, Ellsworth Kelly, et d'autres maîtres du modernisme s’offrent au regard, accompagnées de sculptures de Braque, Julio Gonzalez et Calder. Cette salle est illuminée par une immense baie vitrée offrant une vue imprenable sur la nature environnante, un véritable coup de maître architectural.

Un autre espace invite à redécouvrir l’histoire de la Fondation à travers maquettes, dessins préparatoires et œuvres de Chillida, Braque, Christo, et bien d’autres. Enfin, une salle est consacrée aux acquisitions récentes. Les visiteurs peuvent ensuite revenir aux terrasses extérieures, retrouvant la cour Miro et la vaste cour Giacometti, ornée des célèbres sculptures filiformes de l’artiste.

Cette transformation subtile et élégante renouvelle l’expérience de visite, offrant une nouvelle circulation entre l’intérieur et l’extérieur, tout en conservant l’âme de la Fondation. Ainsi, la Fondation Maeght, à 60 ans, affiche une vitalité renouvelée sans aucune marque de transformation ostentatoire.

La Fondation Maeght est ouverte tous les jours de 10 à 19 heures (18 heures de septembre à juin).

Matisse et Bonnard : une exposition sous le signe de l’amitié

L’exposition célébrant les 60 ans de la Fondation Maeght met en lumière la profonde amitié entre Henri Matisse et Pierre Bonnard, ainsi que leur relation avec Aimé Maeght. Conçue par Adrien Maeght, fils d’Aimé et actuel président de la Fondation, cette exposition rassemble des œuvres emblématiques des deux artistes, ainsi que des documents inédits tirés des archives personnelles d’Adrien Maeght.

Les visiteurs peuvent admirer des peintures, dessins, lettres, photographies et même des films rares montrant Matisse au travail. Cette rétrospective révèle des aspects intimes de la relation entre Matisse et Bonnard, illustrée par des correspondances, des critiques et des objets personnels comme leurs palettes de peinture. Les thèmes communs abordés par les deux artistes, tels que les portraits, les paysages et les études de la couleur, sont présentés de manière comparative, soulignant leur influence mutuelle.

L’exposition ne se limite pas à leur amitié, elle explore aussi des aspects moins connus de leur œuvre, comme les sérigraphies monumentales et tapisseries de Matisse, ainsi que les vues parisiennes de Bonnard. Malgré une présentation un peu dense, cette exploration exhaustive enrichit la compréhension de ces deux figures majeures de l’art moderne et de leur relation privilégiée avec la famille Maeght.

L’exposition Matisse-Bonnard est visible jusqu’au 6 octobre à la Fondation Maeght. Pour plus d’informations, visitez le site www.fondation-maeght.com.

dans : Expositions

Écrire un commentaire